Le russe RT France fermera après le gel de ses comptes


RT France, la branche française de la chaîne publique russe, fermera ses portes après le gel de ses comptes bancaires français suite à l’invasion de l’Ukraine par Moscou, a annoncé samedi le directeur de la chaîne.

« Après cinq ans de harcèlement, les autorités au pouvoir ont atteint leur objectif : la fermeture de RT France », a déclaré Xenia Fedorova dans un communiqué sur Twitter.

Elle a déclaré que 123 employés risquaient de ne pas être payés pour janvier et pourraient perdre leur emploi en raison du gel des comptes – dans le cadre des dernières sanctions de l’Union européenne contre la Russie.

Moscou avait déjà mis en garde contre des représailles à la décision du ministère français des Finances, signalées pour la première fois par les syndicats de RT France vendredi.

« Le blocage des comptes de RT France entraînera des mesures de représailles contre les médias français en Russie », ont déclaré les agences de presse TASS et RIA Novosti citant une source anonyme du ministère des Affaires étrangères, accusant Paris de « terroriser les journalistes russes ».

Le ministère français des Finances a déclaré à l’AFP que les avoirs de la chaîne avaient été gelés conformément aux dernières sanctions européennes, et non à l’initiative de Paris.

Une interdiction de diffusion pour les médias russes a été introduite par l’Union européenne peu de temps après que le Kremlin a envoyé des troupes en Ukraine en février 2022, et un appel de RT France a été rejeté par la Cour de justice européenne en juillet dernier.

La France était le seul État membre du bloc à avoir une filiale enregistrée de RT, qui a continué à produire et à distribuer des programmes disponibles via un accès Internet VPN.

Lancée en 2005 sous le nom de « Russia Today », la RT financée par l’État s’est développée avec des chaînes et des sites Web dans des langues telles que l’anglais, le français, l’espagnol et l’arabe.

Il a été accusé par les pays occidentaux de diffuser de la désinformation et de la propagande favorable au Kremlin.

Laisser un commentaire