COVID freine, les touristes chinois se rendent sur les plages thaïlandaises pour la première fois en 3 ans


PHUKET, Thaïlande (Reuters) – Frappant les plages de sable blanc et mangeant du riz gluant à la mangue et des fruits de mer, les touristes chinois reviennent en Thaïlande pour leurs premiers voyages à l’étranger depuis que la Chine a mis fin à ses strictes restrictions COVID-19 et rouvert ses frontières.

« A cause de la pandémie, nous n’étions pas sortis de Chine depuis trois ans », a déclaré Kiki Hu, 28 ans, touriste et propriétaire d’entreprise, à Krabi, sur la côte sud-ouest de la Thaïlande. « Maintenant que nous pouvons partir et venir ici pour les vacances. Je me sens si heureux et ému ».

Alors que la Chine célèbre le Nouvel An lunaire, les hauts lieux touristiques d’Asie se préparent au retour des touristes chinois, qui ont dépensé 255 milliards de dollars par an dans le monde avant la pandémie. Des pays allant de la Thaïlande au Japon dépendaient de la Chine comme principale source de visiteurs étrangers.

En décembre, Pékin a brusquement abandonné certaines des restrictions COVID les plus strictes au monde, qui avaient frappé la deuxième économie mondiale.

Caricatures politiques sur les dirigeants mondiaux

Le propriétaire de l’entreprise Yoyo Chen, 32 ans, de Yiwu, dans le centre de la Chine, a déclaré que son retour en Thaïlande était comme un retour à la maison.

« Je suis ici pour manger des fruits de mer. Auparavant, quand j’étais ici, je mangeais du riz gluant à la mangue, qui était délicieux. De retour en Chine, je n’arrêtais pas de penser au riz gluant à la mangue ici. J’ai aussi hâte de manger comme visiter les plages », a déclaré Chen.

« Obtenir des visas est très pratique maintenant. L’industrie du tourisme est plus développée ici, il y a beaucoup d’activités amusantes et de cuisine, et les Thaïlandais sont très hospitaliers », a-t-elle déclaré.

Le retour de la Chine a été bien accueilli par les entreprises, malgré une certaine méfiance face à un énorme pic d’infections au COVID en Chine après que Pékin a mis fin à sa politique zéro-COVID.

« Nous sommes heureux que la Chine permette enfin à ses habitants de voyager. Pour le moment, nous avons reçu quelques réservations jusqu’en mars », a déclaré Woranuch Maungtong, 44 ans, directeur de Tip-Top Destination sur l’île balnéaire de Phuket, qui fournit quotidiennement bateaux rapides vers les îles voisines.

La réouverture de la Chine laisse espérer le retour des visiteurs chinois, qui représentaient près d’un tiers des 40 millions d’arrivées de touristes étrangers en Thaïlande en 2019 avant la pandémie.

Le gouvernement thaïlandais s’attend à au moins cinq millions d’arrivées de touristes chinois cette année, dont quelque 300 000 au premier trimestre.

(Reportage de Kwang JirapornKuhakan à Phuket; Écriture d’Orathai Sriring; Montage par William Mallard)

Droits d’auteur 2023 Thomson Reuters.

Laisser un commentaire