Les marchés européens ouverts à la fermeture

[ad_1]

LONDRES – Les marchés européens étaient en hausse mardi après-midi alors que les investisseurs évaluaient la réouverture de la Chine et digéraient les données européennes sur l’inflation.

Parmi les principales bourses, le FTSE 100 britannique a augmenté de 1,6 %, tandis que l’indice DAX allemand a gagné 1,4 % et le CAC 40 français a augmenté de 1 %.

Dans l’ensemble, le paneuropéen Stoxx 600 a gagné 1,4 %, mené par une hausse de 2,4 % des stocks de voyages.

L’Allemagne a publié des chiffres d’inflation inférieurs aux attentes pour décembre, à 9,6 % en glissement annuel. Ils seront suivis des chiffres de l’inflation de la France mercredi, de l’Italie jeudi et d’une estimation rapide pour l’ensemble de la zone euro vendredi.

Les marchés britanniques étaient fermés lundi. Les actions sur le reste du continent ont augmenté, car les données manufacturières de la zone euro ont indiqué que le pire était peut-être passé pour le bloc monétaire des 20 membres.

Les chiffres offraient l’espoir d’une lumière au bout du tunnel après une année assaillie par les craintes de récession alors que les banques centrales du monde entier augmentaient agressivement les taux d’intérêt pour freiner la flambée de l’inflation.

Pendant ce temps, les marchés d’Asie-Pacifique étaient mitigés, les investisseurs évaluant les implications à court terme de l’augmentation des infections à coronavirus en Chine par rapport à l’impulsion potentielle à plus long terme de la réouverture complète de la deuxième économie mondiale.

L’indice des directeurs d’achat Caixin a montré de nouvelles baisses de l’activité des usines en raison de la recrudescence des infections à Covid-19. Mais l’enquête a également placé la confiance des entreprises autour des perspectives de production sur 12 mois à son plus haut niveau depuis février 2022.

Les actions américaines ont augmenté mardi alors que Wall Street tentait de commencer la nouvelle année sur une note forte.

La banque centrale a relevé ses taux de 50 points de base en décembre après quatre augmentations consécutives de 75 points de base. Les marchés auront à cœur d’évaluer la trajectoire probable de la politique monétaire en 2023.

[ad_2]

Laisser un commentaire