Les dernières paroles du pape Benoît enregistrées par son infirmière de chevet

[ad_1]

Les derniers mots du pape ont été enregistrés par l’infirmière de chevet

L’ancien pape Benoît XVI est décédé à 95 ans, a annoncé samedi le Vatican, près d’une décennie après qu’il est devenu le premier pontife à démissionner en six siècles. Selon son infirmière de chevet, les dernières paroles du pape ont été enregistrées.

L’archevêque Georg Ganswein, secrétaire personnel de Benoît XVI, a déclaré à Vatican News : « Avec juste un murmure de voix, mais d’une manière clairement distincte, [Benedict] dit en italien : « Seigneur, je t’aime ! » Je n’étais pas là, mais l’infirmière m’en a parlé peu de temps après. »

M. Ganswein a ajouté: « Ce sont ses derniers mots compréhensibles car après, il n’a plus été en mesure de s’exprimer. »

Le pape émérite allemand, dont le nom de naissance était Joseph Ratzinger, menait une vie tranquille dans un ancien couvent à l’intérieur de l’enceinte du Vatican depuis sa décision choquée de démissionner en février 2013, a rapporté l’AFP.

Selon Vatican News, sa santé déclinait depuis longtemps et mercredi sa situation s’est aggravée, tandis que son successeur le pape François a appelé les catholiques du monde entier à prier pour lui.

Des dizaines de milliers de personnes ont rendu hommage lundi à l’ancien pape Benoît XVI au Vatican, commençant trois jours de mise en état dans la basilique Saint-Pierre avant ses funérailles.

Ils ont commencé à faire la queue avant l’aube pour voir le corps du théologien allemand, qui a été transféré tôt le matin du monastère sur le terrain du Vatican où il est décédé samedi à l’âge de 95 ans.

« Je suis arrivée à 6h00 du matin, ça me paraissait normal de venir lui rendre hommage après tout ce qu’il a fait pour l’église », raconte une religieuse italienne, sœur Anna-Maria, près du front de la file qui serpente autour de l’immense St. Place Saint-Pierre.

Benoît a dirigé l’Église catholique pendant huit ans jusqu’en 2013 avant de devenir le premier pape en six siècles à démissionner, invoquant une santé déclinante.

Son successeur, le pape François, dirigera les funérailles jeudi sur la place Saint-Pierre avant que les restes de Benoît ne soient placés dans les tombes sous la basilique.

Il sera inhumé dans la tombe qui a gardé la dépouille du pape Jean-Paul II jusqu’en 2011, a annoncé lundi le porte-parole du Vatican, Matteo Bruni.

Le corps de Benoît, vêtu de robes de deuil papales rouges et d’une mitre bordée d’or, était étendu sur un catafalque drapé de tissu d’or devant l’autel de Saint-Pierre, flanqué de deux gardes suisses.

Beaucoup de ces derniers ont pris des photos sur leurs smartphones, tandis que certains ont prié ou fait le signe de la croix.

Vidéo du jour en vedette

Dans une protestation unique, un fermier du Maharashtra s’enterre dans la boue

[ad_2]

Laisser un commentaire