Les actions chutent pour mettre fin à la pire année de Wall Street depuis 2008, le S&P 500 termine 2022 en baisse de près de 20 %

[ad_1]

Pro Picks: Regardez tous les gros appels d'actions de vendredi sur CNBC

Les actions ont chuté vendredi pour mettre fin à une année 2022 brutale avec un gémissement, alors que Wall Street a conclu sa pire année depuis 2008 sur une note amère.

Le Dow Jones Industrial Average a glissé de 73,55 points, ou 0,22%, pour clôturer à 33 147,25. Le S&P 500 a perdu 0,25 % pour terminer à 3 839,50. Le Nasdaq Composite a baissé de 0,11% à 10 466,88.

Vendredi a marqué le dernier jour de négociation de ce qui a été une année douloureuse pour les actions. Les trois principales moyennes ont connu leur pire année depuis 2008 et ont mis fin à une séquence de trois victoires consécutives. Le Dow a fait le meilleur des indices en 2022, en baisse d’environ 8,8 %. Le S&P 500 a chuté de 19,4 % et se situe à plus de 20 % en dessous de son record, tandis que le Nasdaq, riche en technologies, a chuté de 33,1 %.

Une inflation persistante et des hausses de taux agressives de la part de la Réserve fédérale ont pesé sur les actions de croissance et de technologie et ont pesé sur le sentiment des investisseurs tout au long de l’année. Les inquiétudes géopolitiques et les données économiques volatiles ont également maintenu les marchés en haleine.

« Nous avons tout eu, des problèmes de Covid en Chine à l’invasion de l’Ukraine. Ils ont tous été très graves. Mais pour les investisseurs, c’est ce que fait la Fed », a déclaré Art Cashin, directeur des opérations au sol pour UBS, sur « L’échange » de CNBC.

Alors que le calendrier se tourne vers une nouvelle année, certains investisseurs pensent que la douleur est loin d’être terminée. Ils s’attendent à ce que le marché baissier persiste jusqu’à ce qu’une récession frappe ou que la Fed pivote. Certains prévoient également que les actions atteindront de nouveaux creux avant de rebondir au second semestre 2023.

« J’aimerais vous dire que ce sera comme le » Magicien d’Oz « et que tout sera de couleur glorieuse dans un instant ou deux. Je pense que nous pourrions avoir un premier trimestre cahoteux, et selon la Fed cela peut durer un peu plus longtemps que cela », a déclaré Cashin.

Malgré les pertes annuelles, le Dow Jones et le S&P 500 ont brisé des séquences de trois quarts de défaites au cours des trois derniers mois de l’année. Le Nasdaq, cependant, dominé par Apple, Tesla et Microsoft, a traversé son quatrième trimestre négatif consécutif pour la première fois depuis 2001. Les trois moyennes sont cependant négatives pour décembre.

Les services de communication ont été le secteur le moins performant du S&P 500 cette année, chutant de plus de 40 %, suivis de la consommation discrétionnaire. L’énergie a été le seul secteur à progresser, grimpant de 59 %.

— Gabriel Cortes a contribué au reportage

Lisez la couverture du marché d’aujourd’hui en espagnol ici.

Correction : Un graphique dans cette histoire a été mis à jour pour refléter la baisse correcte depuis le début de l’année pour le Dow Jones Industrial Average.

[ad_2]

Laisser un commentaire